lundi 19 mars 2018

Une bonne intention de Solène Bakowski



Titre : Une Bonne intention
Auteur : Solène Bakowski
Date de sortie : 14 mars 2018
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 223 pages

RÉSUMÉ : « Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. » Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ? Le nouveau roman de Solène Bakowski nous offre, avec une ampleur et une acuité décuplées, le frisson gorgé d’amour qui a fait de son premier roman, Un Sac, un livre inoubliable.

MON AVIS : Merci a Netgalley ainsi qu'aux Éditions Bragelonne de cet envoi j'ai pris plaisir à le recevoir. Je dois avouer que le résumé de ce roman m'avait accroché et que j'avais très hâte de le lire mais malheureusement je n'ai pas vraiment accroché. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages du père qui délaisse sa fille qui elle aussi vit un deuil, elle a perdu sa mère et en même temps elle a perdu son père, ni à la grand mère qui détestait la mère de Mati et encore moins au grand-père mou qui ne dit jamais rien et qui est fade. Le seul personnage qui m'a plu c'est Rémi qui a été traité comme un pédophile alors que lui ne voulait que donner un espoir à Mati, il voulait la faire sourire, il était très naif dans sa facon d'agir, il n'avait pas la maturité pour penser aux conséquences de ces actes mais il est le seul dans le roman à vraiment s'en faire pour Mati et de vouloir son bonheur.

Un roman où la fin m'a un peu surprise et que je ne comprends pas non plus. En somme, un roman où tout le monde est malheureux et où il n'y a pas vraiment de bonheur, pas d'espoir de s'en sortir. Je dois avouer que je suis le genre de lectrice qui aime les fins heureuses, les histoires qui m'apportent du bonheur, si je lis un thriller j'aime qu'il y aie du suspense, mais j'aime qu'il y aie autre chose que de la lourdeur. J'ai besoin de sentir que la lecture va m'apporter quelque chose de beau et malheureusement à la suite de ce roman ne m'a rien apporté.

MA NOTE